Logo du musée de l'histoire de France

s'identifier
Devenir membre-Mot de passe oublié
rechercher

// Second Empire de 1852 à 1870

présentation

En opposition avec l'assemblée conservatrice, le président de la République, Louis-Napoléon Bonaparte, organisa un coup d'État à la fin de l’année 1851 afin d’établir une nouvelle constitution et d’imposer l’empire. Malgré le rétablissement du suffrage universel masculin, la première partie de cette époque fut celle de l’Empire autoritaire car les conséquences de sa création furent les mêmes que le coup d’Etat provoqué un demi-siècle plus tôt par son oncle. L’année suivante, le sénatus-consulte rétablit la dignité impériale au profit du président, devenu Napoléon III, empereur des Français, qui l’approuvèrent par plébiscite.
Sous son règne, furent accueillies plusieurs expositions universelles (1855 et 1867), symboles de la suprématie industrielle française. La mode se faisait et défaisait à la cour, entre les Tuileries, Compiègne ou Biarritz, sous l’égide de la nouvelle impératrice, Eugénie de Montijo, épousée à Paris en 1853.
Un premier conflit éclata en 1854, en Crimée, contre la Russie qui tentait de contrôler les détroits entre la mer Noire à la Méditerranée. Dans cette partie du monde, particulièrement sensible, la France impériale et la Grande-Bretagne combattirent côté-à-côte au secours de l'Empire Ottoman.
Le Congrès de Paris (1856) invita les plénipotentiaires à considérer également les questions de la Grèce et de l’Italie, dont Napoléon tenait à cautionner la création. L’opinion était divisée et l’empereur devait quelques années plus tard rappeler en France ses troupes stationnées à Rome et faire revenir en 1867 celles qui protégeaient le nouvel empereur du Mexique, Maximilien de Habsbourg, l’abandonnant ainsi à une fin tragique.
Cette seconde partie du Second Empire, dite pourtant de l’Empire libéral, annonça son déclin. La politique ambitieuse de Bismarck, chancelier de la Prusse, la puissance la plus belliqueuse d’Europe à cette époque, sonna le glas de l’empire en défaisant l’armée française mal préparée, à Sedan et faisant prisonnier l’empereur lui-même. La France envahie, s’avançait alors vers une guerre civile, marquant les débuts d’une Troisième République fragile.

// Partagez votre savoir

Pour proposer un texte sur une oeuvre ou une période, il est nécessaire d'avoir un compte

inscrivez-vous

Déjà membre ? Merci de vous identifier en haut de page

Retour à la galerie des oeuvres

// 12 œuvre(s) dans cette époque

Liste des auteurs Liste des oeuvres